L'Actualité écologique en direct:
Flux RSS d'AgirPourLaPlanete.com

Bio, durable, naturel... comment s'y retrouver ?

Écrit par Debby   
Mercredi, 30 Janvier 2013 11:21

bioConsommateurs, nous prenons conscience que nous pouvons agir au quotidien pour protéger l’environnement, grâce à nos choix, et nos modes de consommation.

Dans tous les secteurs, l’offre de produits écologiques se multiplie au point que les allégations sur les produits sont parfois difficiles à comprendre. Bio, naturel, durable, voici quelques précisions, et conseils pour vous en sortir dans le choix de vos produits.

 


BIO

Il renvoie à un mode de production respectueux de l’environnement réglementé et contrôlé par l’agriculture biologique . Cette réglementation ne s’applique pas aux produits non alimentaires et non agricoles !

Qualifier un produit de Bio est possible uniquement s’il contient des ingrédients issus de l’agriculture biologique. A l’inverse il ne peut en aucun cas venter la qualité écologique du produit.

Les produits agricoles :
Seuls les produits agricoles conformes à la réglementation européenne peuvent porter ces logos. Ils attestent que les produits ont été contrôlés à chaque étape de leur élaboration et qu’au moins 95% de leurs ingrédients son certifiés biologiques.

Pour les produits non alimentaires : produit de beauté, d’hygiène, d’entretien, ou textilesn, il n’y a pas de réglementation par les pouvoirs publics.

L’utilisation de « bio » pour qualifier ces produits ne doit pas induire le consommateur en erreur :

- Seul le composant agricole du produit doit petre qualifié de « bio », par exemple le t-shirt n’est pas bio, mais c’est le coton.
- La part des ingrédients d’origine agricole certifiés biologiques doit petre significative.
- Le produit ne doit pas contenir de substances chimiques de synthèse, voir très peu.

Quelles infos doit-on trouvert sur le produit ?
-la liste des ingrédients issus de l’agriculture bio.
-et le pourcentage de ces ingrédients.


A noter :
- l’eau n’est pas issue de l’agriculture, elle ne peut donc pas être bio !
- on note des exeptions avec l’utilisation de préfixe bio : biocarburants, biochimie, biotechnologie… Ces termes ne doivent pas être utilisés pour laisser entendre que le produit est bio.

 

Fotolia_39185414_Subscription_XXLBIODEGRADABLE

Un produit est biodégradable s’il respecte certaines normes en vigueur qui définissent les conditions dans lesquelles le produit peut se dégrader. Elles garantissent que le produit va se décomposer sous l’action d’organismes vivants en éléments divers sans aucun effet dommageable sur le milieu naturel. La mention "ne l’abandonnez pas dans la nature" doit apparaitre.

Sans précisions, l’allégation « biodégradable » doit porter sur l’ensemble du produit, sinon, il faut indiquer si c’est l’emballage, le produit ou une substance concernée. On la rencontre sur les sacs plastiques, les emballages, les couches, les stylos, la vaisselle jetable, les peintures, les détergents…

Ne jetez rien dans la nature ! Biodégradable, un emballage peut avoir un impact negatif sur l’environnement le temps de la bio-dégradation, ne serait-ce que par la pollution visuelle, ou les risques pour la faune.

 

 

Fotolia_45269111_Subscription_XXLDURABLE

Ce terme ne doit être employé qu'en référence au développement durable, sauf s’il qualifie un produit qui dure dans le temps. Le terme durable implique l’engagement d’une entreprise à agir pour la préservation de l’environnement, le progrès social ou le développement économique. Mais des explications sur ces démarches doivent figurer sur l’emballage du produit.

Le développement durable est une politique, un modèle, difficile à rapporter sur un produit !
Il établi un équilibre à long terme entre trois piliers : le développement éco, la préservation de ‘lenvrionnement, et le progrès social. L’entrperise doit justifier son engagement par des éléments concrets, vérifiables, et mesurables.

Pour éviter les confusions :
Seule l’expression développement durable doit être employée. Durable, employé seul, peut qualifier un produit qui dure plus longtemps : pile, lampe… L’entreprise doit indiquer le actions les plus significatives qu’elle réalise en complétant par un site internet par exemple.

 

 

Fotolia_29737678_Subscription_XXLNATUREL

Ce terme devrait être utilisé que pour un produit peu transformé, proche de son état d’origine, ou contenant au moins 95% de composants naturels. Sinon, le pourcentage et la nature des composants doivent être indiqués.

Par exemple si une peinture est qualifiée de naturelle, elle doit contenir au moins 95% de composants naturels. En dessous de ce seuil, seuls les composants peuvent être qualifiés de naturels. Ex : peinture à base d’huile végétale naturelle.