L'Actualité écologique en direct:
Flux RSS d'AgirPourLaPlanete.com

Jardiner sans gaspiller

Écrit par Agathe   
Mercredi, 20 Juillet 2011 15:47

geste-jardiner-sans-gaspillerA la mi-juillet, 72 départements en France métropolitaine sont soumis à des mesures de restrictions d’eau. Parce que l’eau se fera de plus en plus rare dans quelques années, il existe différentes méthodes, astuces et techniques pour jardiner de façon responsable et solidaire, particulièrement en cas de sécheresse mais aussi et surtout au quotidien.

Récupérer l’eau

Dans l’idéal, évitez d’avoir recours à l'eau du robinet pour l’arrosage. Pour y parvenir, il existe plusieurs solutions : vous pouvez installer un récupérateur d'eau, qui puisera votre eau domestique ou l'eau de pluie.

Pour cela, il vous suffit d’installer un récupérateur d’eau hors sol ou enterré sous vos gouttières ! Vous trouverez cet équipement dans le commerce à partir de 150 €.

A savoir : vous bénéficiez un crédit d’impôt de 25% sur votre coût d'achat ou d'installation d'équipements de récupération d’eau de pluie. De plus, certaines mairies offrent des primes à l'installation de récupérateurs d'eau, renseignez-vous !

Attention : Prenez garde à ne pas utiliser de produits fongicides pour nettoyer votre toiture, car ce produit, diffusé par l’eau de pluie, est très mauvais pour vos plantes !

arrosageEconomiser sur l’arrosage

S’il est nécessaire de procéder à un arrosage très régulier durant l’été, vous pouvez l’optimiser pour qu’il nécessite le moins d’eau possible. En effet, il est inutile d’arroser en grande quantité de temps en temps, car en période de sécheresse cette eau va très vite s’évaporer.

Arrosez plutôt aux heures fraiches, c’est-à-dire le soir ou le matin, et évitez de le faire durant les heures les plus ensoleillée comme le milieu d'après-midi, où votre arrosage sera inefficace.

Arrosez plus particulièrement les jeunes plantations, qui ont des besoins importants en eau. Pour une meilleure imprégnation, arrosez doucement.

Selon la nature du sol qui compose votre jardin, ses besoins en eau sont différents. Renseignez-vous pour apporter la juste quantité à vos plantes. Si votre sol est lourd, il conserve mieux l’humidité et peut donc être arrosé moins régulièrement mais plus abondamment. S’il est léger, arrosez quotidiennement mais par petites quantités.

A proscrire : le jet en brouillard vaporise 19 litres d'eau par minute et ne fait qu’humidifier très superficiellement la surface du jardin. Préférez un arrosage à la base de plantes, plus écologique, économique et efficace.

Vous pouvez investir dans un système d’arrosage automatique qui diffuse l’eau jusqu’aux racines et en goutte-à-goutte. Cela nécessite l’installation de tuyaux poreux dissimulés sous la terre. Il est possible d’installer un programmateur qui permet de régler l’heure d’arrosage.

paillageUtilisez le paillage

Ce moyen particulièrement efficace consiste à recouvrir avec des écorces de pin, du lin, des journaux ou du carton une surface du jardin après l’avoir arrosée, pour éviter que l’eau de cet arrosage ne s’'évapore. Cela repousse le développement des mauvaises herbes, votre sol reste frais et nécessite alors beaucoup moins d’arrosage.

Conseil : n’utilisez pas de paille ou de feuilles mortes pour constituer votre taille, car elles risqueraient de brûler la base de vos plantes en se décomposant !

Veillez à ce que la couche de paillis soit assez épaisse pour une plus grande efficacité (5 cm environ).


Privilégier certaines plantes

Certaines plantes nécessitent moins d’arrosage que d’autres. Le tout est de connaitre les plantes adaptées à votre climat et à la qualité de votre sol. Pour cela, inspirez-vous des espèces plantées dans les parcs et jardins de votre région, ou demandez des conseils à un horticulteur.

Au potager, privilégiez l’ail, l’oignon et les échalotes ainsi que les plantes aromatiques comme le thym, romarin, fenouil, armoise, laurier, verveine.

Pour les arbustes, vous pouvez choisir par exemple des conifères ou un rosier rugueux. Du côté des fleurs, pensez aux tulipes, narcisses, scilles, crocus cosmos, coquelicots, œillets d'Inde…

Pensez au jardin aride qui donnera un charme provençal à votre extérieur et qui nécessite peu de ressources en eau ! Privilégiez les graminées et les lamiacées comme la lavande, la sauge ou l’hysope.

Pensez également au actus et palmier si vous habitez une zone où l’hiver n’est pas trop rude.

Biner aux pieds des plantes

A l’aide d’une binette ou d’une houe, remuez la terre de votre jardin régulièrement afin de faciliter l'absorption de l'eau qui pénétrera dans le sol plus en profondeur. Cela permet également d’ôter les mauvaises herbes qui absorbent l’eau destinée à vos plantes.

 

Même si ces différentes méthodes paraissent couteuses à première vue, elles constituent un investissement vite amorti par les économies d’eau qu’elles permettent de réaliser !

Sources : Dossier Familial, Le Jardin de Jadeville, Pratique, Les Amis d'Abord

 

Pensez également au
potager en carré, pratique et économique:
Il permet de récolter même avec une surface réduite.