L'Actualité écologique en direct:
Flux RSS d'AgirPourLaPlanete.com

Comprendre les étiquettes alimentaires

Écrit par Abrantes   
Mardi, 12 Novembre 2013 00:00

Une femme lit les étiquettes dans un supermarchéBien manger, c’est un effort de tous les jours. Et les étiquettes des produits nous laissent souvent perplexes au lieu de nous informer ! Pour bien choisir ses produits, voici toutes les astuces pour apprendre à déchiffrer les étiquettes alimentaires !

 

Les labels

Il en existe plusieurs sortes, délivrés par des entreprises privées ou établis par l’Etat.

Les labels validés par le ministère de l'Agriculture:
logo du label rouge
Le "label rouge" : il distingue des produits agricoles de qualité supérieure et garantit un ensemble de caractéristiques spécifiques. Les poulets fermiers "label rouge" sont par exemple nourris avec au moins 75 % de céréales, sans farine, sans graisse animale, ni antibiotiques de croissance, et sont abattus deux fois plus tard qu'un poulet standard.

L'appellation d'origine contrôlée (AOC) : ce label identifie les produits du terroir, fabriqués dans la tradition, sur le lieu d'origine. L'AOP est la transposition au niveau européen de l'AOC française pour les produits laitiers et agroalimentaires

Le logo "agriculture biologique" (AB) : il certifie que 95 % des ingrédients du produit sont issus de l'agriculture biologique et que l'emploi de conservateurs et d'additifs est limité. L'usage des engrais chimiques, des pesticides, des OGM, des antibiotiques est interdit. Les animaux doivent manger bio et être élevé en plein air. Ce type de production Vise à la préservation des sols, des ressources naturelles, de l'environnement et au maintien des agriculteurs

logo atout certifié qualité

La mention "atout certifié qualité" : elle garantit un produit de qualité, au-delà des exigences de base. Par exemple, un jambon sera obligatoirement issu de la cuisse du porc et ne contiendra pas de polyphosphates (conservateurs qui alourdissent le jambon en retenant l'eau dans la chair).

Le cas « bio »


Depuis juillet 2010, les logos des labels ne sont plus obligatoirement affichés sur les étiquettes. A la place ou en plus, on retrouve un code d’identification obligatoire qui renvoie à aux 6 organismes agréés en France.

Pour Ecocert, le code d’identification est FR-BIO-01
Agrocert : FR-BIO-07
Certipaq : FR-BIO-09
Qualité France : FR-BIO-10
SGS-ICS : FR-BIO-11
Certisud : FR-BIO-12


Le code barre

Il indique le lieu de production, de fabrication ou de transformation du produit. Car si l’on veut consommer durable, l’étiquette bio ne suffit pas, il faut aussi penser local !
Pour bien choisir il faut repérer les deux premiers chiffres présents sur le code-barre.

00 à 13 aussi 03 et 06 : États-Unis
30 à 37 : France
40 à 44 : Allemagne
50 : Royaume-Uni
69 : Chine
80 à 83 : Italie
84 : Espagne


L’estampille (ou marque de salubrité)

Cette petite marque ovale se trouve sur les produits alimentaires d’origine animale fabriqués dans l’union européenne.

L'estampilleElle contient la lettre du pays de production, puis en dessous, 3 chiffres.
Le premier correspond au numéro de département, le second au numéro INSEE de la commune de production et le troisième, au numéro de l’usine de production.
Vous pouvez ainsi facilement repérer la ville de production pour consommer le plus localement possible !

Par exemple, le code FR 49-099-01 dans l’estampille donne :
- FR : France,
- 49: Maine-et-Loire,
- 099 : Cholet,
- 01 : première entreprise de production alimentaire enregistrée sur la commune.


Bien choisir ses œufs

Pour savoir dans quelles conditions ces œufs ont été produits, il faut lire le chiffre imprimé sur l'œuf avant les lettres FR

Comment décrypter les oeufs?0= œufs de poules élevées en plein air (agriculture biologique)
1= œufs de poules élevées en plein air
2= œufs de poules élevées au sol
3= œufs de poules élevées en cage

Les œufs vendus avec la mention "extras" indiquent qu'il s'est écoulé moins de sept jours depuis leur emballage. Au-delà du septième jour, ils sont "frais". La mention de la date de ponte n’est pas obligatoire…
L'œuf se conserve un mois. Comment savoir s'il est encore frais ? Petite astuce : plongez-le dans un bol d'eau : plus il flotte, moins il est frais.


« Date limite de consommation » et « date limite d’utilisation optimale »

La date limite de consommation (DLC) concerne les produits frais qui sont susceptibles de présenter rapidement un danger pour la santé. La mention obligatoire est « A consommer jusqu’au… »

La date limite d’utilisation optimale (DLUO) indique simplement qu’à partir de la date indiquée, le produit ne sera pas dangereux pour la santé mais moins bon, avec une consistance différente etc. Le mention obligatoire est « A consommer de préférence avant le… »
Connaître cette différence permet d’éviter le gaspillage !

 

Vous voilà avec tous les atouts en main pour manger sainement… Bon appétit !