L'Actualité écologique en direct:
Flux RSS d'AgirPourLaPlanete.com

Quels poissons peut-on consommer?

Écrit par Audrey Peeters   
Mardi, 25 Janvier 2011 14:58

2967659690_5cd33826a5Entre les poissons contaminés par la pollution industrielle et les espèces en voie de disparition, quels poissons peut-on consommer durablement?

1 espèce de poisson sur 3 est menacée d'extinction.


Les poissons que l'on peut consommer sans trop menacer la biodiversité :

- Le bar, le flétan du pacifique nord, le thon Européen (bien sûr pas de thon rouge!), le merlan, le lieu noir d'Atlantique nord-est, le lieu jaune, l'églefin, Le hareng de Norvège, le homard d'agriculture, le rouget, la sardine des Etats-Unis, le maquereau, le Brochet, la truite, le sandre et la perche.

- Les poissons labellisés : La crevette du Vietnam, de l'Equateur ou encore celle d'Atlantique nord, le merlu du cap, le maquereau de Cornouailles, l'esturgeon européen, le saumon atlantique d’aquaculture Ecossaise, Irlandaise ou encore du Pacifique nord.

A ne pas consommer :

Les espèces grandement menacées : Le thon rouge, la sole, le requin, le cabillaud, l’anchois, l’anguille, le colin,  le carrelet, l’espadon, le sébaste d’Atlantique Nord, le hoki, la dorade royale et la rose de l'Atlantique, de la Manche et de la mer du Nord.

A consommer avec modération car ils se reproduisent lentement :

Le grenadier, le sabre, l'empereur, le lingue et la julienne.

Les contaminés par les métaux lourds à consommer avec modération :

La lotte, le flétan, la perche, le saumon sauvage ou encore la raie.
Attention aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge pour les poissons comme l'espadon, le siki et le marlin.

Le mode de production du poisson :

Il n'existe pas à ce jour de solution idéale à la fois pour la santé et le respect de la biodiversité aquatique, cependant, l'élevage bio semble s'engager sur la bonne voie.

Le poisson d'élevage "classique" est souvent produit dans de mauvaises conditions : Que ce soit de l'ordre de l'alimentation, du traitement contre les maladies ou de l'environnement dans lequel le poisson d'elevage évolue, chaque étape de la production est hautement discutable.

Néanmoins, on peut compter quelques élevages bio. La liste des poissons produits de manière biologique est assez réduite mais elle existe. Ainsi, le saumon, la truite, le bar, la daurade, le cabillaud, le turbot, la carpe, la truite de rivière et la crevette peuvent provenir de fermes marines bio. (A consommer avec modération tout de même)

Quelle est la différence entre élevage "classique" et élevage bio?

Un élevage bio respecte un cahier des charges bien précis et fait l'objet de contrôles réguliers de plus, la traçabilité du poisson est assurée.

Dans un premier temps, l'alimentation des poissons est plus réglementée, en effet, dans un élevage bio on utilise toujours des farines et huiles de poisson mais sa qualité est contrôlée, il n'y a pas de trace de traitements chimiques divers et variés. Les farines et huiles sont mêlées à des végétaux bio ainsi qu'à quelques vitamines et minéraux. A contrario avec le saumon d'élevage classique, le colorant utilisé pour le saumon bio est naturel. En résumé, les traitements chimiques sont interdits.

Dans un second temps, on surveille la qualité des eaux : teneurs en produits chimiques organiques et en métaux lourds.

Enfin, l'espace est pris en compte : la densité des animaux par cage est limitée, la production de poisson bio est moins intensive.

Que regarder sur une étiquette?

Le mode de production du poisson : optez pour l'élevage bio
La zone de capture : selon les zones le poisson est plus ou moins abondant et si vous avez le choix, essayez de réduire les provenances trop éloignées afin de limiter les rejets de CO2 occasionnés par les transports.

On peut également se fier aux labels, ils sont là pour nous aider : le label AB "Agriculture biologique" ou encore le Label Bio Européen qui peut être complété par un logo Bio Cohérence.

Sources : Chacun son bio, Bio Nation, Bio Ouvaton, Le Coin Bio