L'Actualité écologique en direct:
Flux RSS d'AgirPourLaPlanete.com

Danger : Les micro-plastiques envahissent les océans

Écrit par Debby   
Jeudi, 08 Août 2013 00:00

oceanLes micro plastiques s’accumulent dans le monde entier et polluent considérablement les océans. Nocifs pour l‘environnement, ils tuent de nombreuses espèces aquatiques. Les poissons sont menacés mais aussi notre santé. Ces microparticules de plastiques contaminent ces poissons se retrouvent dans nos assiettes.

²

Des déchets de plastique

Les déchets plastiques polluent nos océans et les littoraux du monde entier. Les micro-plastiques sont de petits fragments de plastique issus de la détérioration d’emballages, vêtements, brosses à dents, rasoirs, métaux de construction ou matériel de pèche perdu. Ils s’accumulent dans les régions du monde entier, leur développement s’accélère et provoque et menacent les mammifères marins, poissons et invertébrés : mort, asphyxie, blocage des organes.

86% des tortues marines, 44% des oiseaux de mer, et 43% des mammifères marins sont affectés par cette pollution. 1 million d’oiseaux et 100 000 mammifères et tortues qui meurent chaque année. Ces micro-plastiques affaiblissent directement la biodiversité.

La contamination des espèces marines

dechets

La contamination d’espèce comme la moule entraîne la contamination de toute la chaine alimentaire. Les micro-fragments passent par le système circulatoire et s’accumulent sans les tissus infectant ensuite les prédateurs qui incluent les oiseaux, les crabes et bien sur, l’homme.

Ces micro particules ont donc la capacité de s’accumuler dans l’organisme sans être éliminées. Cette contamination sur les grands mammifères marins, les requins et les êtres humains, qui se trouvent en haut de la chaine alimentaire, est très mal connue.

Ces fragments de déchets portent donc atteinte à la faune et à la flore marine. Les tortues y sont particulièrement vulnérables, s’étouffant avec des sacs plastiques qu’elles prennent pour des méduses. Un tiers des espèces de tortues échouées avaient d’ailleurs ingéré du plastique.

Un 7ème continent de plastique

Un phénomène qui n’est pas prêt de s’améliorer quand on sait qu’un immense plaque de déchets évolue dans le Nord de l’océan Pacifique, de la taille d’un tiers des Etats Unis ou de six fois la France. Un amas de sacs plastiques, bouteilles etc.

La première plaque de déchets a été découverte par le navigateur Charles Moore en 1997 au retour d’une course à la voile. En 2010, une nouvelle plaque de déchets est découverte en Atlantique Nord au large des Etats Unis, renferment jusqu’à 200 000 débris par m².

 

Sources : Notre-planète - Expeditionmed - Lemonde